Le retour

Hey à tous, 

 

Après un séjour de 5 mois en Australie, j'ai pris la décision de rentrer en France, car mes proches me manquaient tellement, malgré que j'avais un travail, une bande de potes, un appartement, mais je n'appréciais pas , j'avais le besoin constant d'être à l'extérieur pour ne pas "penser" à mes proches. 

 

J'ai pris la décision de rentrer en France le 17 Mars 2017.

 

Le résultat ? LA DÉCEPTION. 

Oui je vois déjà certaines personnes dire "non mais elle est jamais contente celle la !" , non pas que je ne suis pas contente , juste que je ne me retrouve pas, une fois l'euphorie du retour passée, les gens ont continué leur vie (ce qui est totalement normal), mais toute les personnes qui me disaient constamment que je leur manquaient , mais qu'au final ce n'était que des mots. Après un mois en France, je n'ai vu seulement 20% des personnes qui souhaitaient me revoir. 

 

 

Au niveau de ma famille : il y a deux clans , ceux qui me soutiennent et ceux qui me lancent des pics du genre " tu te poses quand ?" , "tu ne peux pas voyager toute ta vie", "tu as bientôt 26 ans il est temps pour toi de te poser, tu reviens en France, tu n'as plus d'appartement, plus de travail, plus de voiture..." COMMENT DIRE QUE C'EST LA DERNIÈRE CHOSE QUE J'AI ENVIE D'ENTENDRE !!!!! 

 

Donc j'avoue que je me suis retrouvée seule, gros coup de blues. C'est le désordre dans mon esprit, je regrette même d'être rentré, j'ai l'impression que mes amis ne me comprennent pas, ils n'ont pas les mots pour me remonter le moral. Je décide donc de faire un city trip de quelques jours à Paris avec ma cousine qui vit la même chose que moi car elle est partit 1 an et demi en trip (Australie + Asie du Sud Est) , donc heureusement qu'elle est là, et à ce jour c'est la SEULE et l'UNIQUE personne à me comprendre, on se soutient mutuellement.  

 

Retour à Marseille, je décide donc d'aller chez ma mère qui habite dans le Vaucluse, pour prendre de la distance de tout le superflu , et me ressourcer. Je coupe téléphone, réseaux sociaux... Je passe du temps avec ma mère et mon père. Je reviens aux choses essentielles, aux personnes les plus importantes de ma vie, je fais par de mon ressentis à mes parents, ils me soutiennent, me conseillent, me rassurent, m'écoutent, me soulagent. 

 

Conclusion : Au final, je ne peux pas dire que je regrette , car même si j'ai été déçu, et que je me sens seule comme jamais, ça me sert de leçon, comme on dit on apprend de ses erreurs. Et au final je vois les personnes qui sont vraiment là pour moi, et qui ont les bons mots pour me soutenir, et je remercie toutes ces personnes qui ce reconnaitront. 

 

Et vous, comment avez vous vécu le retour? Comment vos amis et familles ont réagi ? 

 

Cheers x 

 

0 commentaires